Téléphone 04 96 11 07 99

Septembre Emploi

Du 28 septembre au 1er octobre prochain, le CIDFF Phocéen accueille le projet Starter Femmes, une initiative pour favoriser l'emploi des femmes dans l'intérim.

Anne Cotereau, directrice de l'agence Randstad Marseille Prado, agence d'intérim spécialisée dans le domaine tertiaire (assistanat, relation client, comptabilité, banque et assurance).

Quelles raisons vous amènent à vous engager dans une action telle que le Starter femmes ?

« Porteur du label égalité homme femme, Randstad a à cœur de s'investir sur ce sujet. Notre quotidien est de déployer de manière concrète ce label en garantissant cette égalité pour nos permanents comme pour nous intérimaires. C'est la première année que l'agence Marseille Prado s'investit sur ce type d'actions. La bassin d'emploi marseillais est difficile. Les personnes que l'on reçoit sont souvent peu formées ou trop diplômées. Nous pouvons donc avoir du mal à recruter. Une action telle que Starter femmes nous permet d'élargir notre vivier de candidat.e.s en rencontrant des femmes qui ne viendraient pas forcément nous voir d'elles-mêmes et de permettre à plus de personnes de rejoindre nos clients, c'est donc gagnant gagnant ».

Quelles sont vos attentes vis-à-vis de cette action Starter femmes ?

« Notre objectif est d'inspirer et de faire savoir que les entreprises de travail temporaire ne proposent pas que des contrats de courte durée et précaires. Il peut s'agir d'un tremplin vers des missions riches et intéressantes. Avec des contrats tels que le CDI Intérimaire par exemple, les personnes peuvent continuer à évoluer et à être formée. Nous souhaitons professionnaliser la vision que nous donnons de notre secteur. L'idée est vraiment de donner envie aux gens de pousser notre porte et de nous rejoindre. »

Pour quelles raisons souhaitez vous augmenter la part de femmes dans le domaine de l'intérim ?

« Nous ne cherchons pas spécifiquement à augmenter la part de femmes, ce qui nous importe c'est de trouver des personnes qui ont envie. Pour nous, les compétences n'ont pas de sexe. Le public que nous allons rencontrer du 28 septembre au 1er octobre ne nous connait pas ou pas bien. Nous voulons les atteindre et déconstruire leurs représentations de l'intérim en nous faisons connaître comme un partenaire RH qui recherche avant tout des potentiels, qu'ils soient hommes ou femmes. Nous recrutons surtout un savoir être, même si l'expertise technique n'est pas encore acquise et nous les aidons à grandir. »

Nos partenaires